Tous les articles par JBM

Trophé Arsène Hauger 2021

Le 12 Septembre dernier avait lieu sur notre terrain le premier trophée en l’honneur de notre ancien président Arsène, qui nous a malheureusement quitté pour effectuer son dernier envol l’année dernière.

Après un repas de midi convivial mitonné par nos cuisiniers Alain et Gilles pour les 53 convives présents, le programme des épreuves concocté par Renée consistait en une série de figures imposées.
Les 14 pilotes en lice devaient exécuter boucles, huit à plat ou atterrissage de précision, tout en réalisant dans le même temps des épreuves de dextérité au sol!
Tout ceci sous les yeux des deux juges, Renée et Jean, et avec une météo idéale!

La très exigeante épreuve des arrosoirs
Continuer la lecture de Trophé Arsène Hauger 2021

Mise en route de l’anémomètre

Un anémomètre est maintenant installé au terrain. Les données sont visibles dans le widget présent sur tout le site, ainsi que sur la page de l’anémomètre disponible dans le menu.

On y retrouve donc des données classiques dont:
– l’orientation du vent actuel
– Une rose des vents montrant les orientations du vent sur la journée
– les valeurs de vitesses de vent mini, maxi et moyen (sur 10min) historisés sur la journée (zone rouge = on oublie les Polyclubs)
– les précipitations de la journée
-la tension de la batterie

Le Rafale

Au club de l’AMCH, nous avons un modèle emblématique… le Rafale en Dépron!

Il s’agit d’un petit park-flyer à profil planche et hélice propulsive. Sa construction est simplissime.
Il fait l’objet d’un challenge tout les ans lors de notre rencontre du 1er mai: mettre le plus de Rafales en l’air possible. Il y a aussi le challenge de la plus belle décoration, du plus beau vol, etc.

Description

La construction est à la portée de quiconque posséderait une planche de Dépron d’épaisseur 6mm. Quelques morceaux à découper dans une seule planche, suivant par exemple ce plan (A0):

Ou en version imprimable en A4 (avec chevauchement de 20mm):

Je sais qu’il existe aussi quelques gabarits de découpe chez quelques membres du club.

On colle les morceaux bien en croix, on ajoute quelques renforts en tiges de carbone ci et là, et on monte l’électronique qu’on a en stock.
Il faudra deux servos de 15g ou moins, un brushless et son contrôleur, un pack lipo (3s 800mAh semble pas mal).
Perso j’ai monté un brushless récupéré sur un hélico (donc kv élevé!) équipé d’une hélice 5×3 de drone. Le bruit est magique, l’efficacité moyenne, mais les watts sont bien là, ça monte vertical et fort!
Le mien n’est pas équipé de dérive fonctionnelle. On pourra l’ajouter, mais le lacet inverse n’est pas trop présent donc pas gênant, le vol est plus que correct sans et le poids reste contenu.
On termine le modèle par une déco chatoyante. Suivant l’envie, cette étape pourra vite devenir celle qui prendra le plus de temps!

Comment ça vole?

Plutôt bien! On respecte le centrage indiqué, un peu trop arrière et l avion a tendance à fortement s’asseoir à la verticale. Sinon il vole très gentiment. Ne pas trop pousser sa vitesse sinon il devient vite incontrôlable aux ailerons. Constaté sur plusieurs rafales, c’est plus ou moins flagrant suivant la motorisation choisie. Ça doit avoir un rapport avec la rigidité de l’aile ou l’anticouple moteur…

L’autonomie du mien dépasse les 5 minutes de vol “engagé”.
J’envisage d’ailleurs une modification pour lui ajouter la “poussée vectoriel”.

Pour le combat, une petite banderole en papier crépon scotchée sur la dérive ou sur les saumons, et banzai!

Les challenges Rafale

N’hésitez pas à construire le vôtre, et pourquoi pas venir participer aux challenges lors de nos rencontres, les 1er mai!

COVID-19

En ce triste temps de pandémie, toutes les activités sur le terrain sont interrompues.
Notre rencontre du 1er mai est naturellement reportée à une date ultérieure.

Restez à la maison, prenez soins de vous, de votre famille, et pourquoi pas de vos aéronefs, existants ou futurs!

A bientôt, pour la reprise!